Le sport de haut niveau

La paralympiade 2013-2016 restera historique pour la France Paralympique et les équipes de France Handisport au sein de cette équipe paralympique avec une amélioration du rang de la France sur les deux échéances paralympiques, et ce, grâce aux sportifs FFH ayant été les seuls à glaner l’or et l’argent paralympique.

  • Cette amélioration du rang de la France sur les Jeux d’hiver et d’été ne doit pas masquer pour autant les faiblesses ou améliorations à apporter à la politique sportive de haut niveau de la fédération et une remise en cause du modèle haut niveau handisport s’impose dans un contexte en pleine évolution : élection d’un nouveau comité directeur FFH, attribution de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 à Paris, nouvelle organisation technique au sein de la direction sportive, dépôt du Projet de Performance Fédéral (P.P.F) à valider par les services du Ministère des Sports pour fin 2017, lien avec les fédérations olympiques dans le cadre d’une redistribution des délégations sportives.
  • Pour toutes les fédérations, le PPF définit la stratégie fédérale haut niveau autour d’un Programme d’Accession au Sport de haut niveau (P.A.S) et d’un Programme d’Excellence Sportive (P.E.S).
  • Le P.A.S concerne les comités, les sportifs, les cadres et les structures qui sont investis dans l’accès au circuit compétitif, la détection, la formation du sportif.
  • Le P.E.S concerne quant à lui les acteurs et les structures en lien avec les sportifs membres d’un Collectif France.

Reconnaissance du caractère de haut niveau

Cette année 2017 n’a pas vu d’évolution particulière sur la reconnaissance du caractère de haut niveau des disciplines sportives organisées par la FFH : les sports paralympiques sont les seuls qui peuvent ouvrir l’accès à la reconnaissance de sportif de haut niveau. Toutefois, par extension depuis 2013, les athlètes sourds qui pratiquent une discipline du programme paralympique, peuvent également postuler à ces mêmes listes sous réserve d’obtention d’une médaille aux Deaflympics.
Les critères d’accès aux listes ministérielles reconnues de haut niveau ont été modifiées de manière significative cette année et pour les quatre années à venir. Ils sont consultables sur le site fédéral dans l’onglet “Performance” et restent applicables sous réserve du nombre de places disponibles sur chacune des listes.

Évolutions majeures des inscriptions sur listes SHN

Accès aux listes et renouvellement

  • Une performance de niveau mondial ou européen permettant l’accès à la liste “Élite” entraine une inscription sur liste des Sportifs de Haut Niveau (SHN) valable deux ans. Pour les autres SHN, bien que les droits ne soient valables qu’un an, le DTN s’autorise à proposer une deuxième année un sportif n’ayant pas satisfait aux critères de performance.
  • Toute autre performance ne peut être prise en compte qu’une année.
  • Les listes “Relève”ne sont accessibles aux athlètes que pendant quatre années, ou ayant moins de 26 ans.

Sorties de listes

  • Absences non justifiées sur des regroupements ou compétitions obligatoires ou manquement aux obligations du suivi médical règlementaire ou non-respect du contrat d’engagement mutuel.
  • Aucune sélection en équipe de France sur une compétition de référence internationale pendant une paralympiade.

Cas particuliers

  • L’inscription d’un guide ou pilote sur liste SHN peut être étudiée à titre exceptionnel. Elle sera en tout état de cause assujettie à une période probatoire et sera évidemment conditionnée par l’inscription du sportif handisport accompagné sur une des listes SHN.
  • Liste Reconversion : sur la base d’une sollicitation du sportif auprès de la FFH, un projet de reconversion pourra être mis en place, sous réserve de l’éligibilité des candidatures (une inscription en liste “Élites” ou quatre années sur listes SHN dont trois sur liste “seniors”).
  • Pour les épreuves se déroulant sur un format non paralympique, seul le titre de Champion du Monde en individuel permettra un accès à la liste “Seniors”, le Podium à la liste “Relève”.

Accès aux listes Élites pour les disciplines paralympiques

Critères d’accès à la liste élite

  • En individuel
    • Participer en équipe de France aux Jeux Paralympiques ou aux Championnats du Monde à titre individuel et être classé dans les quatre premiers de la finale sur une épreuve inscrite au programme des prochains Jeux Paralympiques sur des modalités identiques.
    • Participer en équipe de France aux championnats d’Europe à titre individuel et être classé premier de la finale sur une épreuve inscrite au programme des prochains Jeux Paralympiques sur des modalités identiques.
    • Participer en équipe de France aux Jeux Paralympiques ou aux championnats du monde au titre d’un relais ou d’une épreuve par équipe inscrite au programme des prochains Jeux Paralympiques sur des modalités identiques et être classé dans les 3 premiers. Sont concernés les sportifs ayant pris part aux épreuves en séries ou en finale.

  • Sport collectif
    • Participer en équipe de France aux Jeux Paralympiques ou aux championnats du monde et être classé dans les 4 premiers.
    • Participer en équipe de France aux championnats d’Europe et être classé premier de la finale.

Accès aux listes Élites pour les disciplines paralympiques

Critères d’accès à la liste élite

  • En individuel
    • Participer en équipe de France aux Jeux Paralympiques ou aux Championnats du Monde à titre individuel et être classé dans les quatre premiers de la finale sur une épreuve inscrite au programme des prochains Jeux Paralympiques sur des modalités identiques.
    • Participer en équipe de France aux championnats d’Europe à titre individuel et être classé premier de la finale sur une épreuve inscrite au programme des prochains Jeux Paralympiques sur des modalités identiques.
    • Participer en équipe de France aux Jeux Paralympiques ou aux championnats du monde au titre d’un relais ou d’une épreuve par équipe inscrite au programme des prochains Jeux Paralympiques sur des modalités identiques et être classé dans les 3 premiers. Sont concernés les sportifs ayant pris part aux épreuves en séries ou en finale.
  • Sport collectif
    • Participer en équipe de France aux Jeux Paralympiques ou aux championnats du monde sur une épreuve inscrite au programme des prochains Jeux Paralympiques sur des modalités identiques et être classé dans les 8 premiers.

    • Participer en équipe de France aux championnats d’Europe et être classé dans les 4 premiers sous réserve d’un nombre minimal de 8 équipes.

  • Sport sourd
    • Participer en équipe de France aux Deaflympics et être classé dans les 3 premiers de la finale.

Critères d’accès à la liste relève (4 années maximum ou moins de 26 ans)

  • En individuel
    • Participer en équipe de France aux Jeux Paralympiques ou aux championnats du monde à titre individuel sur une épreuve inscrite au programme des prochains Jeux Paralympiques sur des modalités identiques et être classé dans les 12 premiers.
    • Participer en équipe de France aux championnats d’Europe à titre individuel et être classé dans les 8 premiers de la finale.
    • Participer en équipe de France aux championnats d’Europe au titre d’un relais ou d’une épreuve par équipe inscrite au programme des prochains Jeux Paralympiques sur des modalités identiques et être classé dans les 3 premiers. Sont concernés les sportifs ayant pris part aux épreuves en séries ou en finale.
  • Sport collectif
    • Participer en équipe de France aux championnats d’Europe A et être classé dans les 8 premiers.
  • Sport sourd
    • Participer en équipe de France aux Deaflympics et être classé dans les 8 premiers de la finale. Pour les sports collectifs et les épreuves par équipe, être classé dans les 4 premiers.

Critères d’accès à la liste des sportifs des collectifs nationaux

  • En individuel
    • Avoir réalisé, lors d’une compétition de référence nationale une performance du collectif “National”.
    • Sportifs partenaires d’entraînement sur stage de préparation aux compétitions de référence international
  • Sport collectif
    • Être inscrit sur le collectif national de préparation à la compétition internationale de référence toutes catégories.

Critères d’accès à la liste des sportifs en liste espoir (moins de 25 ans)

  • En individuel
    • Être inscrit dans un double projet scolaire & sportif :
      • avoir réalisé les tests d’entrée sur une structure fédérale Pôle France Jeune ou Espoir ;
      • avoir réalisé, lors d’une compétition de référence nationale une performance du collectif Espoir (avec critère d’âge).
  • Sport collectif
    • Participer en équipe de France à la compétition internationale de référence et être dans les 8 premiers.

Accès au sport de haut niveau

  • Cette orientation forte de la stratégie haut niveau fédérale a permis de voir à Rio les premiers effets d’un dispositif de détection puis de formation du jeune sportif au sein de notre mouvement. La politique de détection doit s’appuyer encore davantage sur un plan local, avec les clubs et les comités qui investissent sur cet te priorité fédérale. Une orientation sportive individualisée est ensuite proposée à chaque sportif détecté.
  • Au sein de structures identifiées et reconnues par la fédération, les jeunes sportifs sont ensuite accompagnés dans leur cursus de formation sportive puis de perfectionnement sportif (Pôles Espoirs Unisport ou Multisport puis Pôles France Relève) avec une prise en compte de leur projet scolaire.
  • Plusieurs dispositifs fédéraux permettent d’accompagner les structures locales qui s’investissent dans une démarche structurante.

Orientations stratégiques 2022-2024

  • Un recrutement plus agressif et challengé des sportifs.
  • Un tutorat local ou national à mettre en place pour chaque sportif identifié dans le PPF.
  • Un accompagnement de chaque cadre sur un parcours individualisé de formation.
  • Des structures permanentes d’entraînement ou d’accueils réguliers de sportifs et des Collectifs France ou Relève.
  • Des clubs et des comités à mettre au coeur de la stratégie haut niveau de la fédération.
  • Sur un plan national, dans la perspective des Jeux Paralympiques 2020, la problématique de délégation des sports paralympiques se posera avec une volonté fédérale de conserver les sports actuellement en gestion depuis le 1er Janvier 2017.

Structures reconnues dans le cadre du Parcours de Performance Fédérale (PPF)

  • Pôles france
    • Centre fédéral / CREPS Bordeaux Aquitaine : Athlétisme et Basket fauteuil.
    • INSEP Paris : accueils individuels de SHN
    • Noumea : Athlétisme
  • Pôles france relève
    • Centre fédéral : CREPS Bordeaux Aquitaine : Athlétisme et Basket fauteuil.
  • Poles espoirs
    • Pôle Déficients Visuels Multisport : ERDV Lille
    • Pôle Déficients Moteurs Multisport : LUC Lille
    • Meaux : Basket fauteuil
    • Urt (Bayonne) : Cyclisme
    • Vichy : Natation
    • Villard-de-Lans : Ski nordique
  • Projets d’ouverture pour la rentrée 2018
    • Saint-Cyr-sur-Loire : Athlétisme
    • Centre fédéral / CREPS Bordeaux Aquitaine : sections Natation et Tennis de table

Organisation internationale du sport de haut niveau paralympique

  • La périodicité des rencontres internationales de référence reste variable selon le sport concerné, son histoire, ses rapports avec la fédération internationale olympique, ou encore la complexité et le coût de ses organisations.
  • Certaines fédérations ou commissions internationales éprouvent toujours de réelles difficultés à garantir l’organisation annuelle d’une rencontre internationale de référence à l’échelle mondiale ou continentale, ce qui explique que les instances internationales publient souvent, tard dans la saison, le calendrier des compétitions.
  • Dans certains sports (tennis de table, escrime, ski, cyclisme…), la participation à un circuit mondial est une condition nécessaire à la qualification aux competitions de référence. Compte tenu du nombre de sports et de catégories concernées, les frais liés à ces rencontres sont souvent à la charge des athlètes ou des clubs.
  • De plus, en fonction des sports et des types de rencontres, les épreuves et catégories ouvertes sont susceptibles d’évoluer, ce qui est perturbateur pour la gestion de la carrière du sportif (armes en escrime, épreuves et catégories en athlétisme…)
  • Enfin, le niveau de la concurrence peut encore varier significativement d’un sport à l’autre et, d’une catégorie à l’autre. Aussi est-il toujours délicat de comparer, dans notre mouvement, deux résultats obtenus dans des sports, épreuves ou catégories de handicaps différents.

Contacts

Pierrick GIRAUDEAU
DTN Adjoint chargé du Haut Niveau
Tél. 06 14 16 08 07
p.giraudeau@handisport.org
Sami EL GUEDDARI
CTN chargé du parcours d’accès au sport de haut niveau // Tél. 06 52 74 82 82
s.elgueddari@handisport.org