Comment valoriser la diversité au sein de ma structure ?

Que pouvons-nous mettre derrière le mot diversité ? Les origines, le handicap, l’âge, le genre, la culture, mais aussi les compétences, les valeurs humaines, les moyens humains et matériels…

À noter : cette page a été réalisée grâce aux contributions des participants des Journées Nationales Handisport.

Prendre en compte la diversité au sein d’une structure est un choix politique, une responsabilité partagée par ses dirigeants, qui s’incarne dans leurs méthodes de management. Elle favorise la cohésion tout en répondant à des enjeux de responsabilité sociale :

  • Développer et optimiser sa gestion des salariés et des bénévoles
  • Démontrer son engagement en tant que structure socialement responsable
  • Accroître ses performances économiques et sociales
  • Se mettre en conformité avec la loi

Promouvoir et favoriser la diversité dans une structure handisport, c’est reconnaître et valoriser les différences individuelles. Prendre en compte la diversité est une approche inclusive, qui va au-delà de la gestion des minorités. Il s’agit de considérer chaque individu, avec ce qu’il a de singulier ou de différent, comme un atout.

À savoir

Rappelons-nous ici que la vocation du mouvement handisport de par ses valeurs est justement d’accompagner cette singularité.

Comment valoriser cette diversité ?

  • Mettre en avant et responsabiliser les membres de mon équipe quel que soit leur statut : chacun, à travers ses missions, est garant de cette diversité. Cela peut se traduire par la recherche de solutions pour proposer une offre véritablement attractive pour les féminines, ce qui permettrait d’augmenter le nombre de pratiquantes. À ce jour, seulement 30 % environ de licences féminines au niveau fédéral.
  • Confier des missions aux membres de mon équipe en tenant compte de leurs forces et motivations : permettre aux jeunes de prendre des responsabilités dans l’organisation, mettre en place un tutorat entre un membre expérimenté et un novice sur une mission spécifique.
  • Former les différents acteurs de ma structure (bénévoles, salariés, dirigeants etc.) : l’ensemble des acteurs de ma structure, bénévoles ou salariés, ont besoin de développer leurs compétences tout au long de leur vie pour eux-mêmes d’abord et pour les bénéfices qui en découlent pour l’organisation.
  • Valoriser l’égalité salariale et la mixité hommes/femmes pour les mêmes missions et fonctions : cela peut être prévu dans les statuts de mon association avec des quotas de représentation hommes / femmes au sein du comité directeur tout comme le font les fédérations. Par exemple la FFH dispose dans ses instances dirigeantes d’une proportion minimale de 40 % des sièges pour les personnes de chaque sexe.
  • Favoriser la créativité et l’innovation des membres de ma structure : pourquoi ne pas s’interroger sur les pratiques proposées dans ma structure et sur l’environnement dans lequel elles sont mises en place ? Et examiner comment offrir un plus large panel de pratiques aux personnes les plus lourdement handicapées ?
  • Être ouvert à la discussion et au changement
  • Aménager ou adapter le poste et/ou la mission selon le profil (handicap…) : prévoir un écran adapté pour mon salarié déficient visuel, faire appel à Acceo pour communiquer avec mon public sourd, ou prévoir un emploi du temps aménagé pour un salarié handicapé plus « fatigable ».

Extraits de témoignages des participants aux Journées Nationales Handisport
« Dans mon comité, j’associe tous les membres de mon équipe pour la mise en oeuvre du projet afin que chacun puisse contribuer à son niveau quel que soit son genre ou son handicap et puisse se sentir concerné. »
« Quand je fais confiance à mon équipe, c’est une manière de s’enrichir de son potentiel et de découvrir des domaines de compétences inattendus qui apporte une forte plus-value à notre mouvement. »
« Notre plus gros challenge : déconstruire les stéréotypes de la société ! Notamment vis-à-vis
du rôle de chacun. Par exemple, on peut penser que les femmes sont moins disponibles pour le mouvement associatif du fait des responsabilités familiales. Pour autant, je tâche de les associer à chaque fois afin de bénéficier de leurs qualités collaboratives et d’organisation. »

Quel est l’intérêt de valoriser cette diversité ?

  • Échange donnant- donnant
  • Donner une chance à chacun
  • Transmission valeurs éducatives
  • Partage d’expérience et savoir
  • Épanouissement personnel
  • Estime de soi renforcée
  • Confiance et reconnaissance des autres
  • Renforcer l’engagement de l’équipe
  • Communication facilitée
  • DIVERSITÉ